Comment déclarer ses loyers Airbnb ?

Les loyers perçus dans le cadre d’une location de type Airbnb sont soumis à l’impôt sur le revenu, de manière identique à la location meublée classique. Le propriétaire est aux yeux de l’administration fiscale un loueur en meublé non professionnel (LMNP) et déclare ses revenus locatifs en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

 

Comment déclarer ses revenus locatifs perçus des plateformes type Airbnb, Abritel, Homelidays ?

 

Les loyers issus de ce type de locations sont déclarés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Dans cette catégorie, il existe deux options :

1/ Le régime mico-bic : une option qui semble simple mais pas forcément  avantageuse !
Ici, les propriétaires bénéficient seulement d’un abattement de 50% sur leurs revenus locatifs s’ils sont inférieurs à 33 100€ ou 71 % si l’immeuble est un meublé de tourisme classé, un gîte rural ou une chambres d’hôtes.

2/ Le régime réél : les propriétaires ont la possibilité d’opter pour le régime réel qui leur permet d’obtenir des revenus pas ou peu fiscalisés. Sachez qu’il s’impose de lui-même si vos revenus locatifs dépassent 33 100€ par an.
Le véritable avantage du régime réel, c’est qu’on déduit en sus de toutes les charges et dépenses, l’amortissement de l’immobilier et du mobilier. Dans certains cas, l’amortissement peut à lui seul effacer 50 à 80 %. C’est ainsi qu’un propriétaire ayant peu de charges et sans emprunt peut bénéficier de revenus nets d’impôt.

Exemple pour illustrer notre raisonnement :

Valeur du bien immobilier : 200 000€
Valeur du mobilier : 5 000€
Loyer annuel perçu : 10 000€
Charges annuelles (copropriété, taxe foncière…) : 2 500€
Intérêts d’emprunt : 0€ car pas de prêt bancaire !
Amortissement : 7514€
Tranche Marginale d’Imposition du propriétaire : 30%
Cotisations sociales (CSG, CRDS) : 15.5%

En optant pour le micro-BIC : vous bénéficiez d’un abattement de 50% sur vos revenus. Vous êtes donc imposé sur une base de 5 000€.
Vous paierez alors 2 275€ d’impôt.
(10 000-50%) x ((30% (TMI) + 15.5% (cotisations sociales)) = 2 275€.

En optant pour le régime réel : vous déduisez toutes les charges (2 500€) de vos revenus (10 000€) ainsi que l’amortissement du bien et du mobilier (ici 7 514€).
Votre revenu imposable est donc nul.
Vous paierez alors 0€ d’impôt.
(10 000 – 2 500 – 7 514)= -14 soit un résultat retenu à 0 €

Notre conseil d’expert :

Optez pour le régime réel simplifié et réalisez une économie d’impôt de 22 750 € sur 10 ans. Pour bénéficier du régime réel contactez-nous au 02 49 77 50 00.